Avis Ciné : La Traversée

de | 30 octobre 2012

Michaël Youn est à l’affiche d’un thriller : une première pour l’acteur habitué aux rôles comiques. Jérôme Cornuau, le réalisateur, filme rarement l’ancien animateur de face pour que le spectateur s’identifie au personnage interprété par Michaël Youn.

Lola Arendt, une petite fille de 8 ans, disparaît dans une Ile d’Ecosse. Ses parents, Martin et Sarah, brisés, ne résistent pas au drame et se séparent. Deux années plus tard, Lola est retrouvée à l’endroit exact où elle avait disparu. Elle est vivante, apparemment en bonne santé, mais reste plongée dans un étrange mutisme.
Martin retourne seul sur l’île pour la chercher et la ramener : Au bonheur des retrouvailles succèdent les interrogations et la peur : Où était Lola ? Que lui est-il arrivé ? Pourquoi ne parle-t-elle pas ?
Pourquoi Sarah semble lui avoir caché des informations quant à cette réapparition soudaine ? Quel est ce secret qui plane autour de Lola ?
Réalité ou paranoïa, Martin se sent épié, tout lui paraît suspect. La traversée de cette île du bout du monde, dans un paysage sauvage, étrange et menaçant, les mènera inexorablement vers la plus insoutenable des découvertes…

Ce thriller psychologique teinté de paranormal joue avec le spectateur tant les les apparences sont trompeuses : c’est un film qui, à la manière de Sixième Sens, propose un dénouement final surprenant (twist). Michael Youn fait preuve de sensibilité. Pauline Haugness, qui interprète la petite Lola, est réellement convaincante. Les scènes en extérieur biagnent dans une atmosphère brumeuse particulièrement réussie. Le film se révèle être, au final, une vraie bonne surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *