Avis Ciné : Prisoners

de | 13 octobre 2013

Hugh Jackman est de retour dans un rôle plus cérébral où l’action est quasiment mise de coté :

Prisoners

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki (Jake Gyllenhaal) privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entraînant la fureur de Keller (Hugh Jackman). Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

Le scénario de Prisoners est intéressant : les méthodes de Keller (Hugh Jackman) pour retrouver sa fille sont pour le moins originales et inattendues. Les comédiens sont tous convaincants : Hugh Jackman est éblouissant dans ce rôle à contre-emploi. Le réalisateur Denis Villeneuve a souhaité insister sur la quête difficile d’un père à la recherche de sa fille quitte à plomber le rythme du film. Avec un montage plus nerveux, le film aurait pu passer d’une durée de 2h30 à 1h30. Si vous êtes près à faire abstraction de ces nombreuses longueurs, vous passerez un bon moment de cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *