Test : Resistance 3 sur PS3

de | 7 septembre 2011

Après avoir obtenu le jeu à la soirée de lancement, je me suis empressé de tester le jeu pour vous donner mon avis.

Dans ce troisième épisode, Nathan Hale le courageux soldat cède sa place à Joseph Cappeli une membre de la résistance qui devra parcourir les Etats-Unis des années 60 afin d’exterminer les chimères pour protéger sa famille (surtout qu’un virus transforme les humains en chimères).

Même si on a vu mieux, les graphismes sont corrects. L’attention a été portée sur certains détails très réussis qui favorisent l’immersion : la poussière, le mouvement des arbres, la pluie, la fumée, les effets de lumière…

La bande son discrète est tout à fait dans le ton et la version française est vraiment de qualité.

Le gameplay est assez old-school : pas de récupération automatique de l’énergie ou de possibilité de se planquer automatiquement puis de se mettre à découvert quelques instants pour tuer un ennemi : il faut vous accroupir pour vous protéger et vous relever pour tirer. L’arsenal d’armes est assez important avec un tir secondaire pour chaque arme.

La campagne solo est longue (une dizaine d’heures), il est même possible d’y jouer en coop local ou en réseau. L’intrigue est bien écrite, elle est renforcée par les traditionnelles séquences scriptées.

En plus du mode coop, le mode multi (humains contre chimères) est assez riche (jouable jusqu’à 16 en ligne sur 12 cartes et 8 modes de jeu) mais se révèle classique (match à mort, capture de drapeau), les missions à objectif (contrôle de territoires, destruction de réacteur) apporte un peu plus de fraîcheur.

C’est un jeu très réussi, idéal pour bien commencer la rentée !

Resistance 3 est disponible en exclusivité sur PS3 à partir d’aujourd’hui. Le jeu est compatible Ps Move et 3D stéréoscopique.

La note WarpZoneBlog : 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.