Test : Warp

de | 12 avril 2012

Annoncé discrètement par Electronic Arts en fin d’année dernière, Warp est un jeu de réflexion et d’infiltration disponible sur le Xbox Live pour 800 points ainsi que sur le PlayStation Store et le PC.

On contrôle dans ce jeu une sorte d’E.T. à l’aspect gélatineux qui doit s’échapper d’un laboratoire après avoir subit de terribles expériences. La créature a la possibilité de se téléporter sur de courtes distances, elle peut aussi se téléporter dans différents objets comme les barils explosifs et même les humains afin de les faire imploser : l’aspect mignon de la bestiole en prend un coup 😉

A partir de ce concept, il faudra se déplacer dans les différents étages du labo en résolvant différentes énigmes afin d’ouvrir les portes donnant accès aux différents niveaux entrecoupés par des checkpoints. Il sera, par moment, impératif d’éviter de se faire repérer par des types armés pour les tuer ensuite. Au cours du jeu, vous pourrez débloquer des missions bonus inspirées des VR missions des Metal Gear Solid.

Même si l’intrigue n’est pas le point central du jeu, je trouve dommage qu’EA n’ait pas jugé bon de traduire le jeu en français : les derniers jeux téléchargeables de l’éditeur sont d’ailleurs tous en anglais…

Si la réalisation est assez simple que ce soit au niveau des musiques ou des graphismes, le contrat est rempli : le jeu est réussi, les énigmes sont suffisamment complexes et la durée de vie est plus qu’honorable (6 heures environ).

La note WarpZoneBlog : 15/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *