Test The Last of Us

de | 2 décembre 2013

Avec Uncharted 2 et 3, Naughty Dog a vraiment fait preuve d’une maîtrise technique de la PS3. La saga Uncharted est réellement divertissante et impressionnante.

The Last of Us

La planète est complétement bouleversée par une infection causée par des champignons qui a touché une grande partie de l’humanité. Les survivants se rassemblent en petit groupe afin de se protéger des autres humains et des infectés dont l’état évolue progressivement : ils finissent par devenir de plus en plus dangereux. Les plus offensifs (les clickers) s’éliminent de préférence à l’aide d’une balle dans la tête.

Joel (qui est contrôlé par le joueur), un trafiquant assez louche, doit en effet faire sortir Ellie (une ado de 14 ans dont il aurait pu être le père) de la zone de sécurité de Boston et l’apporter à un groupe appartenant aux Lucioles. Ce road-movie post-apocalyptique à travers les États-Unis va permettre au joueur de voir leurs rapports évoluer.

The Last Of Us

Le jeu alterne entre les phases de tir-infiltration (les munitions sont limitées) et les phases d’exploration-narration. L’histoire, qui est riche en rebondissement et très bien écrite, prend une place très importante dans ce jeu au point d’être pour moi le centre d’intérêt principal du titre.

La réalisation technique est vraiment impressionnante : comme à son habitude Naughty Dog est très attentif aux petites animations et autres détails graphiques qui renforce l’immersion : mouvement de l’eau sur les rochers, végétation très dense…

The Last Of Us

Tout ces effets graphiques ont un impact sur le nombre d’images par seconde qui est plus bas que sur un Uncharted par exemple. L’action n’étant pas très nerveuse, cela ne pose pas vraiment de problème.

La qualité de doublage est vraiment haut de gamme, elle est digne d’un long métrage. Seul la traduction des dialogues semble parfois avoir été faite hors contexte : Ellie va par exemple se faire traiter de « fils de pute ».

Il y a quelques problèmes avec l’intelligence artificielle des ennemis ou d’Ellie qui gâchent l’immersion. Certains infectés sont sensibles au bruit : il arrive pourtant qu’Ellie se mette à parler en leur présence. Heureusement que les infectés ne réagissent pas sinon la mort serait garantie. Il m’est arrivé de voir un ennemi donner des ordres à son coéquipier : cela parait étrange lorsque l’ennemi en question est seul…

Scénario, réalisation, gameplay : j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce jeu, il serait vraiment dommage de passer à coté. Je vous conseille de faire le jeu en entier : la dernière partie du titre a marqué ma vie de gamer.

La note WarpZoneBlog : 19/20

4 réflexions au sujet de « Test The Last of Us »

  1. jeux de motocross

    Ce jeu est une merveille, un chef d’œuvre. The Last Of Us a élevé le jeu vidéo au rang d’Art. En dire plus est inutile, une fois qu’on y a joué, l’univers dans lequel il nous a plongé ne nous quitte plus. 😉

    Répondre
  2. 4 Images 1 Mot solutions

    J’ai aussi acheté la ps3 juste pour ce jeu et je ne regrette absolument mon coup de folie !!!
    Ce jeu est superbe !!!! Les personnages sont attachant, l’ambiance, les décors sont saisissants et tous ça avec une belle musique!!!
    Ma famille qui d’habitude ne s’intéresse pas aux jeux vidéo ma même accompagné tout le long du jeu!!!!
    C’étais une superbe expérience et un échange de moment intense !!
    je me répète mais vraiment ce jeu est génial !!!!! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *